Taille de haie Loches

Votre haie n’est pas entretenue ? Notre entreprise de taille de haie à Loches lui redonne tout son esthétisme !

 

Taille de haie à Loches

La clôture a pour objectif de délimiter votre parcelle mais si vous voulez avoir de l’intimité, planter une haie est une bonne solution. Cependant, il sera nécessaire de l’entretenir et notamment de la tailler régulièrement dans le but d’obtenir une haie bien dense et esthétique. Notre entreprise de taille de haie à Loches est à votre service pour réaliser toute taille de haie.

Une haie libre ne demande qu’une légère coupe de temps à autre à l’inverse de la haie taillée qui exige de respecter un programme rigoureux afin de réussir à obtenir un mur végétal bien dru qui va constituer un véritable écran en limite de votre jardin pour vous protéger de vis-à-vis avec vos voisins ou pour délimiter les différents espaces composant votre espace extérieur.

 

CONTACTEZ-NOUS AU

06 34 22 18 81

 

Une haie structurée exige d’être taillée de façon régulière afin d’obtenir le résultat escompté et sur ses trois faces. Notre tailleur de haie à Loches commence par s’occuper des côtés en procédant de bas en haut avec son taille-haie. Pour une efficacité optimale, il veille à ce que la lame soit bien parallèle à la haie et à lui donner un certain ” fruit “. Cela signifie qu’elle va être légèrement plus large à sa base qu’en haut car le sommet s’étoffe plus rapidement que le bas. Ensuite, il passe à la taille du sommet. Avec une haie entretenue régulièrement en respectant un bon calendrier, Il est de coutume de supprimer en moyenne 30 cm de hauteur en suivant une ligne horizontale pour un beau rendu.

Cette taille de haie nécessite d’avoir le matériel adapté afin de s’adapter à toutes les configurations. Aussi, notre tailleur de haie à Loches possède une cisaille qui lui sert pour les haies basses et d’une longueur modérée. Il dispose également d’un taille-haie électrique pour les haies de moins de 40 m de long et d’un taille-haie thermique indispensable pour les très grandes haies.

Par ailleurs, il est bon à savoir que cette méthode de taille de haie convient pour les arbustes qui ont plus de 3 ans car avant il faut réaliser ce que l’on appelle une coupe de formation. Elle vise à obtenir une croissance des arbustes rapides et à obtenir une haie dense bien fournie. Cette taille de formation est différente selon les espèces. Pour les feuillus, elle consiste à rabattre les arbustes à 20 cm du sol lors de la première coupe puis à supprimer un tiers de la pousse les deux années suivantes. Si votre haie est faite de conifères, pendant les trois premières années, il faut couper la moitié de la pousse en prenant garde de ne pas toucher la flèche. Puis, notre tailleur de haie à Loches égalise les côtés et coupe les rameaux qui dépassent.

Alors, si vous rêvez d’une haie bien fournie et esthétique, appelez notre entreprise de taille de haie à Loches. Nous conviendrons d’un rendez-vous avec notre professionnel pour programmer son intervention !

 


Loches

Chef-lieu d'arrondissement et sous-préfecture d'Indre-et-Loire[1], cette petite ville de Touraine, située sur l'Indre, forme une agglomération de dix mille habitants avec les communes de Beaulieu-lès-Loches, Ferrière-sur-Beaulieu et Perrusson.

La commune est traversée par l'Indre (5,616 km) qui coule du sud vers le nord à l'extrémité est de son territoire. Le réseau hydrographique communal, d'une longueur totale de 30,59 km, comprend également sept petits cours d'eau dont l'Etang (5,585 km)[2],[3].

L'Indre, d'une longueur totale de 279,4 km, prend sa source à une altitude de 453 m sur le territoire de Saint-Priest-la-Marche dans le département du Cher et se jette dans la Loire à Avoine, après avoir traversé 58 communes[4]. Les crues de l'Indre sont le plus souvent de type inondation de plaine[Note 1]. Sur le plan de la prévision des crues, la commune est située dans le tronçon de l'Indre tourangelle[6], dont la station hydrométrique de référence la plus proche est située à Perrusson. La hauteur maximale historique a été atteinte en novembre 1770. La hauteur maximale mesurée s'établit à 3,30 et a été observée le 21 décembre 1982[7]. Ce cours d'eau est classé dans les listes 1[Note 2] et 2[Note 3] au titre de l'article L. 214-17 du code de l'environnement sur le Bassin Loire-Bretagne. Au titre de la liste 1, aucune autorisation ou concession ne peut être accordée pour la construction de nouveaux ouvrages s'ils constituent un obstacle à la continuité écologique et le renouvellement de la concession ou de l'autorisation des ouvrages existants est subordonné à des prescriptions permettant de maintenir le très bon état écologique des eaux. Au titre de la liste 2, tout ouvrage doit être géré, entretenu et équipé selon des règles définies par l'autorité administrative, en concertation avec le propriétaire ou, à défaut, l'exploitant [8],[9]. Sur le plan piscicole, l'Indre est classée en deuxième catégorie piscicole. Le groupe biologique dominant est constitué essentiellement de poissons blancs (cyprinidés) et de carnassiers (brochet, sandre et perche)[10].

Haie

Une haie est une structure végétale linéaire associant arbres, arbustes et arbrisseaux (fruticée), sous-arbrisseaux et autres plantes indigènes qui poussent librement, ou sont entretenus pour former une clôture entourant une unité foncière, ou pour constituer un abri à une faune locale et une flore spécifique formant un biotope particulier.

Le volume des haies est maitrisable en arboriculture par la taille (émondage, coupe sélective, élagage, etc.) sous l'action des cisailles, de la tronçonneuse ou du taille-haie du jardinier ou de l'arboriste. La technique de haie taillée, destinée à guider la croissance des plantes, est poussée à ses limites avec l'art topiaire appliqué sur les haies des jardins à la française. Née à l'époque de la Rome antique, cette méthode consiste à tailler les arbres et arbustes dans un but décoratif pour former des haies, des massifs ou des sujets de formes très variées (géométriques, personnages, animaux, etc.). Des plantes « à feuillage persistant » (sempervirentes), à petites feuilles et à port compact, se prêtent à cet usage : l'if et le buis (très utilisé car compact et de pousse lente), le laurier-cerise, le cyprès, et même le lierre.

L'épaisseur limitée de la haie, en général de 1 à 5 mètres de large, en fait un écosystème particulier associant une face ombrée (située au nord dans l'hémisphère nord), un cœur stable et dense, et enfin une face ensoleillée (orientée au sud). Les haies sont usuellement disposées en limites de parcelle pour assurer la séparation des propriétés ou la protection contre l'intrusion. Mais certaines haies sont placées en intérieur de parcelle pour séparer des cultures (cas dans les joualles) ou pour attirer une faune utile à l'écosystème en présence, aux agriculteurs biologiques et durables, aux sylviculteurs, aux permaculteurs, aux maraichers ou aux jardiniers éclairés.


Call Now Button06 34 22 18 81