Traitement des arbres Descartes

Vos arbres ne sont pas en pleine santé ? Notre entreprise d’élagage à Descartes peut mettre en place un traitement des arbres !

 

Traitement arbres Descartes

Traitement des arbres à Descartes

Pour que vos arbres poussent bien, il est important de les contrôler régulièrement afin de veiller à leur bonne santé. En effet, des ravageurs peuvent les infester et les rendre malades. Si tel est le cas, prenez contact avec notre entreprise d’élagage à Descartes, nous pourrons leur prodiguer le traitement approprié !

Notre expert en traitement des arbres à Descartes commencera par examiner avec attention vos arbres afin de déterminer quels sont les ravageurs en présence selon les symptômes présentés. Ainsi, la maladie la plus fréquente chez les pommiers et les poiriers est la tavelure. Elle se manifeste par la chute des feuilles, le dessèchement des rameaux, la déformation des fruits qui sont également recouverts d’un feutrage brun olivâtre. Pour les arbres comportant des fruits à pépins, c’est la moniliose que l’on retrouve le plus souvent. Elle entraîne un pourrissement des fruits qui ont des taches noires avec des cercles concentriques et des pustules blanches. Les arbres fruitiers peuvent aussi avoir des maladies liées à la présence de ravageurs. Pour le cerisier par exemple, c’est la mouche des cerises qui fait pourrir les fruits les rendant ainsi non consommables, pour l’olivier c’est la cocchenille qui prélève la sève de l’arbre et affaiblit les jeunes rameaux. Si les arbres fruitiers sont touchés par ces différentes pathologies qui les empêchent de donner des fruits sains et en grande quantité, les arbres d’ornement peuvent également en souffrir. C’est le cas entre autres du chêne ou du pin qui peuvent subir les assauts des chenilles processionnaires. Elles mettent l’arbre à nu et font tomber les feuilles. De plus, elles sont très urticantes pour l’Homme.

 

CONTACTEZ-NOUS AU

06 34 22 18 81

 

Notre spécialiste du traitement des arbres à Descartes connaît parfaitement ces maladies et les effets qu’elles produisent. Il saura les reconnaître et choisir le meilleur traitement pour soigner vos arbres. Il a plusieurs solutions à sa portée comme l’application de produits à base d’huile banche, de blanc arboricole ou encore de bouillie bordelaise. Cette dernière est recommandée pour un grand nombre de pathologies comme le mildiou, la cloque, la moniliose, l’entomosporiose des poiriers et des cognassiers, l’oïdium… Elle est efficace pour traiter les arbres mais peut aussi être utilisée à titre préventif. En l’appliquant sur l’arbre, vous le protégez de l’invasion d’insectes ravageurs.

Notre entreprise de traitement des arbres à Descartes utilise également des pièges pour traiter vos arbres comme :

  • Le piège à phéromones sexuelles contre lequel les papillons des carpocapses se collent.
  • Le piège chromatique contre la mouche du cerisier et les thrips.
  • La bande à glu efficace contre les fourmis.

Notre professionnel du traitement des arbres à Descartes ne manque pas de solutions pour que vos arbres puissent pousser dans de bonnes conditions et qu’ils soient en bonne santé. Alors, n’hésitez pas à le contacter afin de discuter avec lui de vos besoins et des dégâts que vous avez pu constater sur vos arbres.

 


René Descartes

René Descartes est un mathématicien, physicien et philosophe français, né le 31 mars 1596 à La Haye-en-Touraine (aujourd'hui Descartes)[1], baptisé le 3 avril 1596 dans l'église Saint-Georges de Descartes, et mort le 11 février 1650 à Stockholm.

Il est considéré comme l’un des fondateurs de la philosophie moderne. Il reste célèbre pour avoir exprimé dans son Discours de la méthode le cogito[n 1] — « Je pense, donc je suis » — fondant ainsi le système des sciences sur le sujet connaissant face au monde qu'il se représente. En physique, il a apporté une contribution à l’optique et est considéré comme l'un des fondateurs du mécanisme. En mathématiques, il est à l’origine de la géométrie analytique[3]. Certaines de ses théories ont par la suite été contestées (théorie de l’animal-machine) ou abandonnées (théorie des tourbillons ou des esprits animaux). Sa pensée a pu être rapprochée de la peinture de Nicolas Poussin[4] pour son caractère clair et ordonné, rapprochement qui semble contradictoire[5]. Le cogito marque la naissance de la subjectivité moderne.

Sa méthode scientifique, exposée à partir de 1628 dans les Règles pour la direction de l'esprit, puis dans le Discours de la méthode en 1637, affirme constamment une rupture par rapport à la scolastique enseignée dans l'Université. Le Discours de la méthode s'ouvre sur une remarque proverbiale « Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée »[c 1] pour insister davantage sur l'importance d'en bien user au moyen d'une méthode qui nous préserve, autant que faire se peut, de l'erreur. Elle se caractérise par sa simplicité et prétend rompre avec les interminables raisonnements scolastiques. Elle s’inspire de la méthode mathématique, cherchant à remplacer la syllogistique aristotélicienne utilisée au Moyen Âge depuis le XIIIe siècle[7].

Injection des arbres

L'injection dans le tronc ou injection des arbres, parfois appelée « endothérapie végétale », est une technique agricole qui consiste à traiter les arbres pour lutter contre des bioagresseurs (agents pathogènes, ravageurs) ou pour corriger des déficiences nutritionnelles en injectant directement dans le tronc des substances chimiques. Celles-ci peuvent être des produits phytosanitaires (fongicides, insecticides, éventuellement antibiotiques)[1],[2],[3], des activateurs de résistance des plantes[4] ou des fertilisants[5],

La pratique tend à se développer du fait des progrès obtenus dans l'efficacité des dispositifs d'injection et des formulations de pesticides et biopesticides [7] et d'éléments nutritifs injectables et mobiles dans le xylème.

De plus, les arrivées d'insectes nuisibles et de maladies envahissantes, survenant et se propageant rapidement, incitent à l'utilisation de l'injection comme technique de protection efficace en foresterie urbaine et paysagère. C'est le cas par exemple d'un scolyte du genre Euwallacea[8], vecteur symbiotique d'un champignon phytopathogène, Fusarium euwallaceae qui s'est implanté depuis peu (début des années 2010) en Californie et en Israël[9], ou de la mort subite du chêne (SOD) causée par un oomycète, Phytophthora ramorum, signalée en Californie et dans l'Oregon depuis le milieu des années 1990.


Call Now Button06 34 22 18 81