Dessouchage arbres Saint-Avertin

Une souche d’arbre trône dans votre jardin ? Notre dessoucheur d’arbre à Saint-Avertin peut vous en débarrasser !

 

dessouchage arbre Saint-Avertin

Dessouchage d’arbres à Saint-Avertin

Quand un arbre est abattu, toutes les branches et les morceaux de bois sont retirés du terrain. Cependant, il en reste la souche qui est toujours ancrée dans le sol. Si vous souhaitez que votre arbre disparaisse entièrement, souche comprise, faites appel à notre entreprise de dessouchage à Saint-Avertin !

Le dessouchage d’arbre consiste à extraire les racines et la souche de celui-ci de façon à aplanir totalement le terrain. Cette opération peut se révéler nécessaire pour éviter qu’elle ne représente une entrave à la circulation des véhicules et des piétons. Pour ces derniers, elle représente aussi un danger de chute. De plus, si vous vous trouvez en zone urbaine, les rejets et drageons peuvent obstruer les canalisations et détériorer les canalisations. Enfin, il faut savoir que les souches, lorsqu’elles pourrissent, deviennent un foyer d’infection notamment à cause du développement possible de champignons. Quelle que soit la raison qui vous pousse à demander un dessouchage, notre professionnel est en mesure de le réaliser.

 

CONTACTEZ-NOUS AU

06 34 22 18 81

 

Avant de procéder à un dessouchage d’arbre, notre élagueur à Saint-Avertin doit étudier les lieux car il doit localiser au préalable les infrastructures souterraines comme les conduites de gaz ou d’électricité, la fosse septique… et vérifier que les racines n’ont pas atteint les fondations d’un bâtiment afin de ne causer aucune dégradation. Ensuite, il peut se charger du dessouchage à l’aide de diverses méthodes :

  • Le dessouchage manuel : Il convient pour les souches de petite taille car il consiste à tirer la souche à l’aide d’un tire-fort. Au préalable, il faut creuser des tranchées autour de l’arbre puis couper les racines avec une pince à talon.
  • Le dessouchage mécanisé : Il nécessite l’utilisation d’un treuil ou d’un engin pousseur. En effet, il existe une technique de dessouchage mécanique poussé. Dans ce cas, l’engin saisit la souche par le bas dans la tranchée et la pousse tout en la soulevant. La seconde méthode est le dessouchage mécanique tiré. Il peut être effectué en frappant la chaîne sur une racine opposée. Elle est alors guidée par un poteau à encoche de manière à créer une bascule qui fait sortir la souche. Avec la seconde méthode de dessouchage mécanique tiré, une rainure est creusée dans le bois dans le but de permettre le basculement de la couche au moment où elle est tractée. Le dessouchage mécanisé est idéal pour venir à bout de toutes les souches même celles de grande taille.

Par ailleurs, si vous souhaitez seulement récupérer un terrain plat, il est possible de réaliser un rognage ou lieu d’un dessouchage. Notre dessoucheur à Saint-Avertin utilise alors une rogneuse qui rabote la souche jusqu’au niveau du sol, elle ne représente ainsi plus de danger de chute.

Notre entreprise de dessouchage à Saint-Avertin se tient à votre disposition pour retirer une souche d’arbre dans votre jardin. N’hésitez pas à prendre contact avec nous afin de discuter de votre besoin, nous vous remettrons ensuite un devis.

 


Saint-Avertin

La commune est traversée d'est en ouest par le Cher (3,415 km). Le réseau hydrographique communal, d'une longueur totale de 6,95 km, comprend un autre cours d'eau notable, le Filet (0,194 km), et trois petits cours d'eau dont le petit cher (0,757 km)[1],[2].

Le Cher, d'une longueur totale de 365,5 km, prend sa source à 714 mètres d'altitude à Mérinchal, dans la Creuse et se jette dans la Loire à Villandry, à 40 m d'altitude, après avoir traversé 117 communes[3]. Le Cher présente des fluctuations saisonnières de débit assez marquées. Sur le plan de la prévision des crues, la commune est située dans le tronçon du Cher tourangeau[4], dont la station hydrométrique de référence la plus proche est située à Tours [Pont Saint Sauveur]. Le débit mensuel moyen (calculé sur 53 ans pour cette station) varie de 25,8 m3/s au mois d'août à 192 m3/s au mois de février. Le débit instantané maximal observé sur cette station est de 1 000 m3/s le 24 mars 1988, la hauteur maximale relevée a été de 4,96 m le 5 juin 2016[5],[6]. Ce cours d'eau est classé dans les listes 1[Note 1] et 2[Note 2] au titre de l'article L. 214-17 du code de l'environnement sur le Bassin Loire-Bretagne. Au titre de la liste 1, aucune autorisation ou concession ne peut être accordée pour la construction de nouveaux ouvrages s'ils constituent un obstacle à la continuité écologique et le renouvellement de la concession ou de l'autorisation des ouvrages existants est subordonné à des prescriptions permettant de maintenir le très bon état écologique des eaux. Au titre de la liste 2, tout ouvrage doit être géré, entretenu et équipé selon des règles définies par l'autorité administrative, en concertation avec le propriétaire ou, à défaut, l'exploitant[7],[8]. Sur le plan piscicole, le Cher est classé en deuxième catégorie piscicole. Le groupe biologique dominant est constitué essentiellement de poissons blancs (cyprinidés) et de carnassiers (brochet, sandre et perche)[9].

Le Filet, d'une longueur totale de 19,6 km, prend sa source dans la commune de Dierre et se jette dans le Cher à Tours, après avoir traversé 10 communes[10]. Ce cours d'eau est classé dans la liste 1[Note 3] au titre de l'article L. 214-17 du code de l'environnement sur le Bassin Loire-Bretagne. Du fait de ce classement, aucune autorisation ou concession ne peut être accordée pour la construction de nouveaux ouvrages s'ils constituent un obstacle à la continuité écologique et le renouvellement de la concession ou de l'autorisation des ouvrages existants est subordonné à des prescriptions permettant de maintenir le très bon état écologique des eaux[7]. Sur le plan piscicole, le Filet est également classé en deuxième catégorie piscicole[9].


Call Now Button06 34 22 18 81